Monastère de Chalais

Moniales Dominicaines

Accueil > Méditation > Méditations du dimanche Seigneur, augmente en nous la foi !

Seigneur, augmente en nous la foi !

27e dimanche du temps ordinaire - année C

6 octobre 2013

Luc 17,5-10
Célébration du 50e anniversaire de la présence des sœurs à Chalais

« Seigneur, augmente en nous la foi ! »
De la part des Apôtres de Jésus , ce cri paraît comme la reconnaissance de leur faiblesse. C’est si vrai que la foi est un don de Dieu : Lui Seul peut transplanter un sycomore dans la mer !

C’est seulement en s’appuyant sur Lui que les Apôtres peuvent annoncer et planter le Royaume, ils se savent bien faibles devant l’ampleur de la tâche.
Nous pouvons, comme les apôtres, découvrir que tous nos actes généreux, nos paroles édifiantes, nos engagements… sont vains si le Seigneur ne les habite, si ce n’est pas Lui qui nous les demande et qui les donne.

Quelle confiance, quelle foi en Lui, peut seule faire des choses incroyables ! Nous sommes vraiment des serviteurs inutiles, c’est-à-dire qu’une fois de plus il nous faut rendre à Dieu ce qui lui appartient, car ‘tout est de Lui et par Lui et pour Lui’

Enfin, pour une fois permettez-moi une actualisation rapide de l’évangile de ce dimanche : en réponse à la remarque de Jésus : « la foi, si vous en aviez gros comme un grain de sénevé vous diriez à ce grand arbre : va te planter dans la mer, et il vous obéirait » .
Nous fêtons demain le 50ème anniversaire de l’arrivée des premières sœurs d’Oullins dans ce lieu qui, à l’époque, n’avait rien de bien hospitalier ! ne pensez—vous pas qu’elles ont fait un grand acte de foi, nos premières sœurs ?

D’aucun disent :’folie !’ d’autres :’inconscience !’ certes … mais il est des moments dans la vie d’une communauté comme dans celle d’une personne où la folie est ce qui paraît le plus sage devant Dieu. Un attrait, une évidence profonde vous sollicitent, l’appel est plus fort que tous les raisonnements !

Plus tard vous pourrez reconnaître que ce que vous avez fait était l’œuvre de l’Esprit et vous pourrez peut-être dire : ‘nous avons été des serviteurs inutiles ou au moins bien ordinaires, nous n’avons fait que ce qui était à faire’. Aucun orgueil à cela.
Je crois que nos premières sœurs sont de cette catégorie de serviteurs car elles ont eu la Foi, et pour citer Péguy : « la foi que j’aime le mieux dit Dieu, c’est l’Espérance ».

Une sœur de Chalais

Enregistrer au format PDF



Méditations du dimanche

8e dimanche du temps ordinaire - Année A Ma confiance, en qui ? 26 février 2017 Lire la méditation Toutes les méditations

Prédications

Frère Benoît Delhaye 8e dimanche du temps ordinaire - Année A 26 février 2017 Lire l'homélie Toutes les homélies

Horaires d’une journée

Offices et messe :

Office des lectures : 6h 30
Laudes : 8h
Eucharistie : 11h 30
Heure Médiane : 14h 30
Vêpres : 17h 30
Complies ou Vigiles : 20h45